Comment vaincre sa timidité ?

Homme timide assis sur un banc seul à cause de ses peurs

La timidité est un véritable enfer pour vous au quotidien.

Elle vous bloque dans la plupart des situations de votre vie qui serait banale pour d’autres.

Vous ressentez ce sentiment de gêne dans un lieu public. L’impression d’être observé et jugé en permanence.

Le cœur qui s’emballe quand vous devez passer un coup de fil.

Ou encore pour aborder une personne.

L’incapacité de dire non et de vous affirmer par peur du rejet.

Combien de fois, j’ai eu cette hésitation et ces peurs avant de comprendre que tout ça ben, c’est de la merde.

Je serais incapable de vous le dire.

Tellement je faisais tout pour éviter au maximum ces situations. C’est simple, je me sentais mal à l’aise dans tout.

De de ce fait, un nombre incalculable de choses dont je suis passé à côté.

Ça fais peur quand on y pense.

Et si vous êtes ici, à lire tout ça, c’est que vous êtes sans doutes dans cette terrible situation.

Mais ça n’as que trop durer !

Vous voulez remédier à ce handicap récurrent, mais comme toujours cela vous paraît insurmontable…

Comme je vous comprends…

C’est pour ça que je vais vous donner quelques solutions appliquée personnellement qui m’ont permis de m’en sortir petit à petit.

Je n’ai pas de recette miracle, ne vous attendais pas à sortir de chez vous dans la minute et être guéris.

Cela demande beaucoup de travail, qui peut être long, mais je vous assure que c’est possible.

Soyez patients et ne baissez plus les bras !

On arrive au premier point.

Arrêter de se rabaisser

Quand on est timide, on a souvent tendance à se rabaisser pour pas grand chose.

Pas vrai ?

La moindre erreur commise, le moindre échec subi, suffit à vous faire déprimer.

La sensation d’infériorité revient à tout les coups et c’est le découragement assuré.

Vous vous êtes encore rabaissé, pensant être la seule personne défaillante au monde et c’est ça le problème.

Il faut modifier votre façon d’agir et de penser !

Vous êtes tout autant capable de faire ce que les autres font.

Vous n’êtes pas inférieur à qui que ce soit !

En arrêtant de vous dire que les autres sont mieux que vous, qui sait, peut-être vous rendrez-vous compte de vos propres qualités.

Ne vous focalisez pas sur ce qu’on pense de votre vie, mais penser plutôt à comment votre vie serait si vous n’y pensez pas !

En fin de compte, qu’est ce qu’on en a, à foutre ?

Étendre sa zone de confort

Il n’y a rien de pire quand on est timide que de rester cloîtrer chez soi.

J’étais comme ça je vous rassure.

J’aurais fini sur le podium, de l’épreuve des plus gros phobique sociale, si une telle compétition existé.

Vous ne faites qu’empirer la situation et aucun espoir de changement à l’horizon pour vous et vos éventuelles relations.

Oh non, vraiment aucun je vous assure.

J’ai aussi cru que ça passerait tout seul…

Il n’y a plus de miracle disponible, veuillez réessayer ultérieurement.

Quoi ? Comment ça je dois sortir de chez moi ?

Non sans déconner, si vous souhaitez changer, il faut sortir un peu plus souvent de chez vous.

Affrontez vos peurs progressivement, pas le choix.

Vous devez faire en sorte que votre zone de confort s’étende, afin d’être au top dans ce que vous n’êtes pas pour l’instant.

Commencez doucement par un petit exercice. Par exemple, si le passage à la boulangerie vous fait peur (c’était mon cas), prenez sur vous et lancez vous afin d’y parvenir à force d’exercice.

Avec l’habitude, vous aurez moins de craintes et retrouverai confiance en vous pour passer au niveau supérieur. Toujours un peu plus loin.

Le truc c’est de plus réfléchir une heure avant de vous lancer pour éviter que les blocages viennent.

S’exprimer et s’affirmer

Moins vous vous exprimez. Moins vous donner votre avis. Plus il sera dur par la suite de prendre la parole et d’exprimer vos envies ou vos besoins.

Il est important de se faire entendre.

Quitte à se planter au début, c’est pas grave.

Allez-y progressivement et rien qu’une fois, surpassé cette peur et vous verrez le bien fou que ça fait.

Je vous le garantis !

J’ai fermé ma gueule que trop souvent.

J’avais peur de la réaction si je disais ce que je pensais.

J’avais même peur de déranger et rien que pour ça.

Silence radio…

Je gardais tout en moi.

On s’y habitue malheureusement.

Mais cela peut-être extrêmement frustrant de tout garder pour soi et même être lourd de conséquences.

Parce que les gens vont inconsciemment profiter et abuser de votre gentillesse.

J’en ai fait les frais à cette époque de ma vie.

Je l’a fermé si souvent que je me pliait à tout, même ce avec quoi j’étais en désaccord total.

C’est fou ce que j’étais prêt à faire pour ne pas décevoir et être rejeter.

Je disais Amen à tout, même si je devais payer le prix de cette influence.

Alors prenez la parole et dites ce que vous pensez.

Demandez-vous ce qu’il pourrait arriver de pire et relativiser.

Au pire vous avez enfin donner votre avis, vous avez enfin exprimer vos envies et n’avait pas été obliger de faire ce qu’on à décidé pour vous.

Quitte à déplaire au moins vous ne vous êtes plus manqué de respect.

Parce que oui, on se manque totalement de respect quand on y pense.

Donc osez dire non et imposer des limites.

Qu’avez-vous réellement à perdre ?

L’autodérision

Un autre très bon moyen de vaincre la timidité est de retourner les situations défavorables à son avantage.

Ce ne serait pas merveilleux de pouvoir gérer la situation et carrément s’en foutre en fin de compte de ce qui vous arrive ?

S’il vous arrive de casser quelque chose ou toute autres bourdes devant d’autres personnes, rigolez de vous-même.

Au lieu de simplement espérer avoir une cape d’invisibilité et disparaître des yeux de tous.

Faites une petite blague afin de détendre l’atmosphère et vous serez moins susceptible de rougir et être gêné.

Je reconnais que c’est super difficile de le faire quand on n’as pas l’habitude.

Nous sommes tellement habitués à nous dévaloriser.

Le stress monte en flèche et les émotions prennent le dessus lorsqu’un tel événement se produit.

Ce qu’il faut comprendre dans ce point, c’est que vous ne devez pas vous laisser submerger par vos émotions négatives. Et apprendre à rire de vous-même.

Contrer ce que les autres vont dire de négatifs avec du positif en rapport avec cette mauvaise situation.

Ça demande une bonne connaissance de soi.

Exemple.

Un jeune lycéen fait tombé son yaourt à la cantine, devant tout le monde.

Evidemment, c’est l’hilarité totale.

Mais cette fois il ne se laisse pas avoir par ses émotions. Au lieu d’éviter les regards et rougir la tête baissée.

Cette fois, il en rit parce qu’il a accepté d’être imparfait.

Et il sait que ce n’est pas si terrible que ça en fin de compte.

Finalement, par ce point, on s’aperçoit que la pression on se là mets nous-mêmes encore une fois.

Alors, bafouillez, tomber, trébucher ! C’est pas grave ! On s’en fout !

Conclusion

Pour vaincre la timidité, vous n’aurez pas d’autre choix que de la combattre.

Il faut prendre conscience que d’être imparfait c’est OK.

Ne plus se mettre constamment de pression inutile.

Peur du jugement, du regard des gens, de l’échec… C’est des conneries !

Trop souvent on se contente de se bourrer la tête bien avant même d’agir.

Cela mène fatalement à l’échec.

Pour moi, ce point la été le plus important à corriger.

Toute ma timidité été du au fait que je focaliser toute mes pensées sur ce que les autres pouvait penser de moi.

“Si je dis ça, est-ce que je serai intéressant, ou même écouter ?”

“Est-ce que je vais réussir à parler sans bafouiller ?”

“Va t-on se foutre de moi dans cette tenue ?”

Enfin bref, il y en a des milliers comme ça, je vous apprend rien.

Affronter toutes vos peurs progressivement et je vous assure que bientôt la timidité ne sera plus qu’un mauvais souvenir.


Si vous appréciez mes articles et le blog, n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter, ainsi que de vous rendre sur la page Instagram et Facebook également pour tout commentaire ou partage d’expérience.

Merci de m’avoir lu !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.